Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 12:24
L'emprunt bancaire ou la logique du crédit

Celui qui emprunte est l'emprunteur

celui qui prête est le prêteur (la banque généralement ou établissement de crédit)

Il existe deux grands types de prêts pour le particulier :

le prêt à la consommation

le prêt immobilier.

Jusque là ça va. Alors que se passe-t-il ?

Les banques prêtent une marchandise ( de l'argent)

Elles se font rembourser ce prêt sur plusieurs périodes.

Le coût de ce service de prêt est facturé par les intérêts

L'emprunt bancaire ou la logique du crédit

"Question de vocabulaire pour que cela soit clair "

1) on emprunte un CAPITAL.

2) on rembourse le capital plus les intérêts

Ce capital est remboursé sous forme d'annuité (fraction du capital emprunté + intérêts )

3) le coût du crédit est la somme de tous les intérêts

4) la durée de l'emprunt est exprimé en année ou en mois :

60 mois = 5 ans

120 mois = 10 ans

180 mois = 15 ans

240 mois = 20 ans

5) la méthode de calcul est la suivante :

  1. Tout d'abord c'est une formule à intérêts composés & qui se base sur une somme d'annuité constante (qui n'est pas facile à appréhender)
L'emprunt bancaire ou la logique du crédit
L'emprunt bancaire ou la logique du crédit
Ensuite on remplace les données de la formule par les valeurs réelles; n correspond au nombre d'années par exemple 5 ans, r correspond au taux (rate=taux en anglais) par exemple 5% (=0,05) il suffit de bien remplacer les valeurs dans la formule et de faire les calculs dans l'ordre des parenthèses.

Ensuite on remplace les données de la formule par les valeurs réelles; n correspond au nombre d'années par exemple 5 ans, r correspond au taux (rate=taux en anglais) par exemple 5% (=0,05) il suffit de bien remplacer les valeurs dans la formule et de faire les calculs dans l'ordre des parenthèses.

Le résultat du calcul donne une annuité de 36646,22 € à rembourser sur un an pendant 5 ans. Pour avoir la mensualité, il suffit de divisier par 12 le montant de l'annuité.

Le résultat du calcul donne une annuité de 36646,22 € à rembourser sur un an pendant 5 ans. Pour avoir la mensualité, il suffit de divisier par 12 le montant de l'annuité.

Maintenant il faut savoir comment se calcule les intérêts & le capital du prêt à rembourser.

  • Annuité = intérêts + fraction du capital emprunté(amortissement)

Les intérêts sont calculés à chaque fois sur le capital qui reste en début de période.

Le capital à rembourser diminue chaque année car on en rembourse une partie.

Donc le montant des intérêts diminue; les intérêts sont calculés sur le capital restant du.

  • Intérêts = Capital restant du X taux d'intérêts

voir l'exemple ci-dessous : on emprunte 150 000 € à 5% pendant 5 ans;

On applique la formule de calcul de l'annuité et on trouve 34646,22. Donc on va rembourser chaque année ce montant pendant la durée de l'emprunt.(sauf la dernière année où il sera toujours un peu moins important)

Pour calculer les intérêts de la première année, on fait 150 000 X 5% = 75 00 € ; On fera la même chose la deuxième année sur le capital restant du, soit 122853,78 X 5% = 6142,69 € et ainsi de suite.... jusqu'à la fin.

L'emprunt bancaire ou la logique du crédit
Donc l'annuité se répartît entre le capital à rembourser & les intérêts. Pour la première année, 34646,22 €- 7500 € d'intérêts, je rembourse 27146,22 € de capital

Donc l'annuité se répartît entre le capital à rembourser & les intérêts. Pour la première année, 34646,22 €- 7500 € d'intérêts, je rembourse 27146,22 € de capital

Donc au total j'aurai rembourser à la banque 150 000 euros de capital plus tous les intérêts :

7500 + 6142,69 +4717,51 +3221,08 + 1649,82 = 23 231,1€

  • Donc j'emprunte 150 000 euros et je rembourse au final 173 231,1 € !

Donc ce qu'il faut comparer entre plusieurs propositions de banque, c'est le coût du crédit...

Attention à ne pas négliger les coûts d'assurance ainsi que le système de caution qui alourdissent l'annuité de montant supplémentaires.

L'emprunt bancaire ou la logique du crédit

Partager cet article

Repost 0

commentaires